Bien que l’assurance d’un bien immobilier soit optionnelle, elle est tout de même recommandée afin de faire face aux accidents et aux risques. Cette dernière couvre autant le propriétaire que les locataires du logement concerné. Avez-vous encore des doutes ou des questions vis-à-vis de cette notion ? Cet article vous apporte plus d’éclaircissement en expliquant le fonctionnement de l’assurance habitation, de la souscription à la résiliation.

L’assurance habitation : qu’est-ce que c’est ? 

Quand une catastrophe se produit, il peut arriver que votre maison soit abîmée, voire détruite. Une assurance vous protège contre un tel risque en vous remboursant partiellement ou entièrement. Le remboursement dépendra essentiellement des dégâts que votre habitation a subis et votre type de garantie. Des voisins sont également des victimes de l’accident ? Ces derniers pourront également toucher une indemnisation. 

Contrat assurance de bien immobilier : que couvre-t-il exactement ?

Le contrat d’assurance est déterminé en fonction du type de contrat et de ses clauses. Deux types de garanties d’assurance habitation s’offrent à vous : l’assurance responsabilité civile et l’assurance multirisque habitation. 

La garantie responsabilité civile

Cette garantie correspond au minimum dont vous pouvez disposer en tant que locataire ou propriétaire. Elle protège le bénéficiaire et les personnes vivant sous le même toit contre le moindre préjudice à autrui. Si vous êtes réellement victime d’un sinistre, vous serez dédommagé en conséquence.

En général, ce type d’assurance couvre divers incidents comme :

  • Le vol
  • Les bris de glace
  • Un incendie
  • Une inondation
  • Le vandalisme.

Toutefois, gardez à l’esprit que l’indemnisation que vous devez percevoir dépendra des conditions de l’évènement. À titre d’exemple, si votre voisin est responsable de l’état dégradé de votre maison, les dommages seront couverts. Par ailleurs, si vous êtes à l’origine de l’incident, vous ne toucherez pas d’argent. 

Bon à savoir : en tant que propriétaire d’une maison, vous n’êtes pas obligé d’avoir une garantie logement. Par contre, cela reste obligatoire pour les locataires.

La garantie multirisque habitation

La garantie multirisque habitation se révèle beaucoup plus intéressante que l’assurance traditionnelle, car elle assure la sécurité des biens personnels. Bien entendu, cette garantie est compensée par un coût onéreux. Elle s’adresse surtout aux personnes gardant des objets de valeur dans leur foyer. 

En dehors de ces deux assurances, vous pouvez également obtenir d’autres garanties spécifiques. Parmi celles-ci, on retrouve la protection contre les dommages aux ordinateurs ou autres appareils électroniques. 

Que doit contenir le contrat ?

En premier lieu, la nature de l’assurance doit y figurer. Ensuite, on y retrouve d’autres éléments importants tels que la date d’échéance et la somme qui reste à la charge de l’assuré. Les informations qui se trouvent dans le contrat doivent, par conséquent, être faciles à lire et à comprendre. 

Prenez le temps de lire ce contrat avant de signer. Prenez connaissance de ses conditions générales ainsi que ses clauses. Une fois que vous avez tout lu, compris et accepté, vous pouvez apposer votre signature au bas du contrat.

L’importance de l’attestation de la garantie logement

Quand un incident touche votre maison, vous devez présenter un document appelé « attestation de l’assurance habitation » certifiant que vous êtes effectivement assuré pour votre habitation. Délivré via courrier de manière automatique, ce dossier mentionne la période d’application de l’assurance. 

Bon à savoir : gardez toujours sur vous un exemplaire supplémentaire de votre attestation. Vous pourrez le récupérer auprès de l’espace client ou directement à un guichet.

Le montant des cotisations : comment le détermine-t-on ?

Le coût de ces contreparties financières est influencé par plusieurs critères incluant :

  • La stratégie de l’établissement d’assurance.
  • Les caractéristiques de votre maison (sa taille, le nombre d’étages, son adresse…).
  • Le niveau de protection que vous souhaitez avoir. S’il s’agit d’une garantie vétusté, l’assureur fera une estimation de vos meubles d’occasion. Dans le cas où vous avez opté pour une assurance à neuf, on vous rembourse vos biens à leur prix d’achat. 

Conseil : gardez toujours un œil sur les plafonds que l’établissement peut rembourser.

Souscrire à une assurance en ligne : est-ce conseillé ?

Avec l’évolution constante d’Internet, il est désormais possible de protéger sa maison contre des risques en quelques clics. Le montant des cotisations des assurances en ligne reste plus faible que celui des établissements classiques et les frais de gestion inexistants. En optant pour cette méthode, vous réalisez des économies importantes.

Vous vous en doutez bien, le coût de l’assurance habitation en ligne varie selon votre type de contrat :

  • S’il est à responsabilité civile, il coûtera environ 50 euros par an.
  • Prévoyez environ 90 euros si vous voulez souscrire à une assurance multirisque.

Quand vous choisissez une garantie logement en ligne, pensez à faire le tour de toutes les offres disponibles sur le Web et réalisez une comparaison. Vous pourrez ainsi trouver celles qui correspondent le mieux à vos exigences et vos ressources. N’hésitez pas également à récolter un maximum d’informations afin de garantir la fiabilité de l’assureur concerné. À titre d’indication, vous pouvez, par exemple, consulter les avis des clients. 

Quel type de garantie maison pour les étudiants ?

L’assurance multirisque convient parfaitement aux universitaires. Même s’ils n’ont pas accès à la garantie responsabilité civile, ces derniers peuvent néanmoins profiter d’un tarif plus intéressant. Conscients des besoins des étudiants, les assureurs leur proposent des garanties ajustées incluant la couverture contre les risques de dégâts sur leur matériel informatique. 

Envie de bénéficier de cette protection ? Vous devez être âgé d’au moins 26 ans et habiter dans un appartement d’au moins 40 m2.

Comment fait-on la résiliation d’une assurance maison ? 

Vous envisagez de changer d’assureur ou prévoyez de déménager ? Une résiliation s’impose. Le processus reste simple, il vous suffit de prévenir l’établissement avant l’échéance. Pensez à faire votre demande deux mois avant la fin du contrat. 

Notons que vous pouvez faire cette opération à n’importe quel moment. De plus, vous n’avez pas besoin de vous justifier lorsque vous faites une résiliation. 

Personne n’est à l’abri d’un accident et encore moins votre bien immobilier. Se tourner vers une assurance habitation reste la meilleure alternative afin de se protéger d’un éventuel risque.